Toi, ton bébé et… la vitamine D.

Que celle qui n’a jamais oublié une dose me jette la première pierre !

C’est quoi au juste cette vitamine D? Aujourd’hui en France, une supplémentation est prescrite à nos enfants. La dose doit être donnée quotidiennement, et ce jusqu’aux deux ans de l’enfant. Autant dire que c’est trop en demander à une maman étourdie comme moi (et sans doute comme toi). Et puis… Et puis c’est quoi au juste cette vitamine ? A quoi elle sert ? Est-elle si essentielle que le disent les médecins ? Est-ce grave si on l’oublie ? Je sais que cette vitamine peut être produite par notre peau grâce au soleil, mais à conditions de rester combien de temps au soleil? Et si je lui met de la crème solaire, ça marche aussi? A chaque fois que je demande au corps médical (médecin, maternité, sage-femme, pédiatre…) si c’est indispensable d’en donner, on me répond la même chose : « c’est pour mieux fixer le calcium sur les os, et ici dans le nord, on a moins de soleil, donc il faut en donner». Il faut en donner … Sinon… Sinon quoi ? Mon bébé va avoir les os qui se brisent au moindre choc ? Ses os vont être tout mous? Est-ce que cette supplémentation va avoir une répercussion sur toute sa vie ou que sur les deux ans en question ? Mes filles auront-elles plus d’ostéoporose à leur ménopause si je n’en donne pas? D’autant plus que, quasiment à chaque fois, c’est le fameux « uvesterol » qui est prescrit… Alors ? lobbying de laboratoire, ou bien réel problème sanitaire ? N’est-ce qu’une mode comme celle qui a vu des Oméga3 pousser de partout dans nos rayons de supermarchés et nos publicités il y a quelques années (et dont on en entend plus parler)? Et nos parents, ils en ont eu ou pas de cette vitamine D? J’ai aussi appris qu’il en était prescrit sur l’Ile de la Réunion, donc je pense que niveau ensoleillement, ils sont un poil plus chanceux que nous, eux. Le soleil ne suffirait-il pas ? Et les Inuits qui vivent la moitié de l’année sans UV, ils font comment ?

Trop de questions, trop de flou autour de cette vitamine D. Oui vraiment, aujourd’hui, j’ai besoin d’en savoir plus. Je me suis donc plongée dans les méandres d’internet pour me (te) procurer un peu plus de précisions. Tu pourras me remercier, parce qu’il y a énoooooormément de lecture sur le sujet. Beaucoup de contradictions, d’illogismes, de généralités basiques, d’alarmisme, de désinformation, …  J’en transpire encore ! Le plus dur est de recentrer l’article sur le nourrisson/jeune enfant, et de synthétiser tout ça en quelque chose de pas trop chiant à lire… Je ne vais pas m’étendre sur le sujet au niveau adulte, parce que le sujet est hyper vaste, et les sources que je te donne offrent beaucoup de réponses. Mes sources principales, parlons-en: Le wikipédia (qui sera le document (1) ), le guide des vitamines (il sera donc le document (2) ) , ce blog (le (3) ) de Didier Le Bail, spécialiste de la vitamine D  et ce document (4) dont je n’ai malheureusement pas trouvé la date de parution. Je te mettrais quelques autres liens au cas par cas. J’essaie d’utiliser des sources que je pense sérieuses et neutres, j’évite les forums et les sites alarmistes.

Autre chose, n’étant ni chimiste, ni journaliste, ni pharmacienne, ni médecin, je n’ai pas la prétention que ce que je vais te dire est la vérité absolue. J’ai juste essayé de défricher une jungle obscure et de répondre à mes propres questions, et d’en faire un article neutre, sans jugements ni arrière-pensées, car c’est exactement ce que je déteste dans les médias, quels qu’ils soient… Aller, zou, c’est partiiii!

La Vitamine D, c’est quoi ?

C’est une vitamine qui agit comme une hormone, c’est à dire qu’elle agit directement sur nos cellules, alors qu’une autre vitamine va plutôt avoir un rôle de transmetteur d’éléments chimiques vers un autre (molécules, ions, éléctrons…). Elle est produite par la peau sous l’action des Ultra-Violets B émis par le soleil, ou une lampe à UV.

Elle peut aussi provenir de l’alimentation où elle est présente sous deux formes: la D2 d’origine végétale (certains champignons) et la D3 d’origine animale (poissons gras et leurs foies). Ces deux formes exercent au final la même chose dans notre petit corps, bien que la D3 soit deux à trois fois plus bio-disponible (4).

Mais qu’elle soit synthétisée par le soleil, ou bien ingérée, son action est la même. Note bien cependant que la vitamine D produite au cours de l’été par la peau d’un adulte est stockée et permet de couvrir les besoins de notre organisme durant l’automne et même une grande partie de l’hiver  Une exposition quotidienne au soleil de 10 à 20 minutes peut permettre au corps de synthétiser la presque totalité de la vitamine D dont il a besoin. (2) Et l’hiver, l’ensoleillement à notre latitude est de toute façon trop faible pour en produire. (4) La recommandation de dose en france (AJR) est de 400 UI (Unité internationale) par jour pour un adulte et de 1000UI pour un enfant (2). Ces chiffres sont dits trop faibles par les spécialistes. Les recommandations sont plus hautes aux états-unis par exemple.

Et ça sert à quoi ?

En fait, quand on creuse, on découvre une multitude d’études qui en font un peu la vitamine magique chez l’adulte. L’action n°1, c’est qu’elle favorise l’absorption du calcium alimentaire. Elle est aussi essentielle pour un bon fonctionnement neuromusculaire, elle participe à la coagulation sanguine, à la régulation cardiaque, elle renforce le système immunitaire. Cela joue sur plein de choses : constitution du squelette et ralentissement de l’ostéoporose (quand elle est prise à la ménopause), consolidation des fractures, prévention des caries dentaires, certains cancers, maladies cardiovasculaires, maladie de Crohn, troubles de l’humeur,  prévention des AVC, prévention de la dépression, prévention de la maladie de Parkinson, prévention du cancer de la prostate ou du diabète etc…

Pour nos enfants, cette supplémentation est en première intention donnée pour éviter le rachitisme. Autre indication (que j’ai trouvé significative), elle préviendrait le risque de diabète de l’enfant  type I de 33%. (2)

C’est quoi le rachitisme ?

Dixit le wiki (1) « C’est une maladie de la croissance et de l’ossification observée chez le nourrisson et le jeune enfant. Elle est caractérisée par une insuffisance de calcification des os et des cartilages et est due à une carence en calcium, en magnésium et en vitamine D »

Pour moi, cette maladie, c’est un truc de l’ancien temps, celui de nos arrières-arrières grand-parents, celui des photos en noir et blanc avec le flash qui brûle en faisant « pfioush ». Et bien oui, ma pauvre culture personnelle ne se trompe pas. Le rachitisme n’existe presque plus, car justement, à partir du 18ème sciècle, les enfants ont reçu de la vitamine D ! Elle se cachait (et se cache toujours) dans la fameuse « huile de foie de morue ». Celles que tout nos aïeux ont bu quotidiennement (demande à tes parents ;) ).

Dans notre société « moderne », le rachitisme est diagnostiqué à temps et est facile à soigner… avec de la vitamine D.

Donc j’en donne à mon bébé ou pas?

S’il est allaité, et que tu souhaites éviter qu’il développe le rachistisme (et peut-etre aussi tout ce que semble écarter la prise de vitamine D), oui, c’est mieux. Il n’y en a que très peu de vitamine D dans le lait maternel.  D’ailleurs, c’est aussi recommandé pour la maman allaitante (voir ici).

S’il n’est pas allaité, ce n’est pas une nécessité absolue, mais c’est mieux (3) car les laits artificiels sont supplémentés en vitamine D (C’est imposé par la loi (2)) A noter aussi que si ton enfant a la peau foncée, il est mieux de le supplémenter car la pigmentation empêche la bonne synthése de la vitamine D, sa peau filtrant davantage les UV. (2)

Ok, je souhaite lui en donner, mais sous quelle forme ?

Selon les recommandations des meilleurs experts de la vitamine D, l’enfant doit recevoir, à partir de sa naissance, au moins 1000 UI par jour pour maintenir son taux sanguin de vitamine D au-dessus de la valeur plancher. (3)

  • L’uvesterol

Premièrement, pour l’Uvesterol, je tiens à revenir sur cette page alarmiste qui a tourné il y a quelques temps sur les réseaux sociaux (je l’ai moi-même partagée…). L’auteur dénonce les excipient qu’il contient, parle d’anti-gel, de substances cancérigènes… Je ne suis pas chimiste comme son auteur, je ne pourrais donc pas le contredire, mais les  commentaires en dessous semblent dire que tout les composants ne sont pas si horrible que le décrit son auteur, et certains commentaires le décrédibilisent bien quand même… Je ne dis pas que tout ce qu’il dit est faux, mais bon, ça suffit à me décrédibiliser l’article entier personnellement. Il explique que les vitamines de synthèse sont des chimères, mais en tout cas, pour la D, le rachitisme est quand même devenu rare grâce à la vitamine de synthèse.

Plus sérieusement, des cas de malaise (peut-être dus aux excipients en question ?) et de fausse-route ont été relevés. La revue « prescrire »  (qui avaient révélé le scandale du Médiator) a même tenté de faire bouger l’Afssaps, sans trop de succès. Pour les cas de fausse-route, elles seraient dues à une mauvaise administration du produit : les parents qui « injectent » le produit dans la bouche du bébé allongé, au lieu de le laisser assi et sucer la seringue.

L’uvestérol est de la vitamine D2.

  •  Le ZymaD 

Ses excipients sont déjà plus sympa. Huile d’Olive, huile essentielle d’orange douce,  Tocophérols naturels (c’est de la vitamine E selon mon ami google). Il est un peu plus compliqué à administrer, car il est en flacon et se donne sous forme de gouttes. 2 à 3 gouttes par jour pour un bébé au lait artificiel, 4 à 5 gouttes par jour pour un bébé allaité et jusqu’à 8 gouttes par jour pour un bébé à la peau pigmentée.

C’est huileux donc ça ne se dissout pas dans l’eau ou le lait, et ça peut rester sur les parois du biberon. La notice préconise d’ailleurs de le mettre dans une cuillère, pas directement dans la bouche, je suppose pour éviter la fausse manip du « merdum ! J’l’ai mise ou pas la goutte là ? » « rhaaa zut, j’en ai mis combien là? »

ZymaD est de la vitamine D3.

  •  uvedose

Une ampoule fait 100 000UI. Il est recommandé d’en prendre tout les 3 à 6 mois (ouais c’est large comme échelle…) au niveau adulte. J’ai cherché à savoir pourquoi cela n’était pas prescrit à nos nourrissons, mais j’ai pas réussi à trouver l’info. Ma pédiatre m’en avait prescrit il me semble à partir des 1 an de SuperNenette™.

C’est de la vitamine D3.

  • Le soleil 

Alors comme dit déjà plus haut, déjà pour nous adultes, il est impossible, en France, Nord ou Sud, de faire assez de vitamine D pendant la moitié de l’année. Pour ce qui est de l’été, je me suis demandé si nos tout-petits avaient suffisamment de surface de peau pour générer la vitamine D nécessaire, même en été, s’ils étaient exposés au soleil les fameuses 10 à 15mn par jour. Je me suis alors posée une question toute bête : qu’en est-il du rachitisme en Afrique ? Ils ont la peau très pigmentée, et le soleil de manque pas. Et bien j’ai été surprise de lire que 30 à 40% des enfants (selon les pays) étaient atteint de rachistime ! Parce que les mamans les protègent beaucoup du soleil en laissant les enfants à l’ombre. C’est à dire presque un enfant sur trois !  (ma source principale ici, NB: elle date de 2008) Je trouve ça carrement dingue… Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, tu peux aller lire par toi-même , mais disons rapidement que les enfants non-exposés au soleil sont beaucoup plus atteint, d’autant plus que les aliments qui contiennent de la vitamine D ne sont pas franchement au menu tout les jours là-bas…

Donc oui, le soleil est bel et bien source de vitamine D, même pour nos chères têtes blondes. Et oui, le rachitisme existe encore!

  • L’alimentation 

La vitamine D n’est pas très présente dans l’alimentation courante. (2) Sauf si tu mange du hareng et des anchois tout les jours (et j’espère que t’as un bon dentifrice :D)

Le must-to-have, c’est l’huile de foie de thon ! Par contre, j’ai aucune idée d’où on peut trouver ça…

L’huile de foie de morue serait trouvable dans les magasins bio et/ou diététiques. Du souvenir qu’en ont mes parent,s c’était vraiment pas bon. Mon papa m’a raconté que sa maman lui mettait un peu de cassis au fond, comme ça ils finissait le verre avec un goût plus sympathique. En tout cas, il s’en souviennent encore, c’est pour dire !

Pour le reste, il y a un peu de vitamine D dans le beurre, le jaune d’œuf, mais rien de suffisant… (1) (2)

  • Les aliments enrichis en Vitamine D
La dose de vitamine D est trop faible pour avoir un impact sur le niveau de vitamine D. Un bol de lait enrichi ne contient par exemple que 150 UI par jour (4)

——————————————————————————————————————————

Voilà, j’espère que tu auras tout compris et que je t’aurai permis de te faire une opinion un peu plus précise sur ce que tu donnes (ou pas) à ton enfant. Je pense que chacune doit se faire son avis en fonction de sa vie, sa santé, celle de sa famille, ses prédispositions, ses convictions… Personnellement, je sais que je suis incapable de donner cette vitamine tout les jours à ma SuperChoupette™. Je vais donc lui en donner de temps en temps, le plus souvent possible, et dès qu’elle sera en âge, je lui donnerai des ampoules (avec l’accord de ma pédiatre bien évidemment). Ma principale motivation n’est pas celle d’éviter le rachitisme (encore que, j’ai bien compris que cette maladie existe bien réellement), c’est que comme tu le sais peut-être déjà, je suis atteinte de la sclérose en plaques, et le lien entre carence en vitamine D et SEP a été prouvé. De plus, cette vitamine semble prévenir beaucoup de pathologie au niveau adulte, donc c’est que ça doit quand même être quelque chose de positif. En tout cas, j’ai rien trouvé d » »anti-vitamine D » (sauf à forte doses). Je vais aussi en donner à ma SuperNenette™ car elle nous sort 2 canines et 2 prémolaires en ce moment.

Enfin, au fil de mes lectures, j’ai vraiment réalisé que moi, adulte, maman allaitante et atteinte de sclérose en plaques, j’ai deux très bonnes raisons de prendre une dose en ampoule tout les 3 mois, surtout en hiver.

Et toi?  Tu en penses quoi de la vitamine D?

Vitamine D

 

Voilà, c’est fini… Pfiouuu, j’en ai chié des bulles carrées à l’écrire cet article…

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Thoughts on “Toi, ton bébé et… la vitamine D.

  1. Mow on 04/10/2013 at 11:24 a dit:

    J’en pense que ton article a du sens, que tu as du mérite d’avoir fait toutes ces recherches et que c’est difficile de faire la part des choses.
    Reste à savoir s’ils ont assez de recul pour déterminer les conséquences de la supplémentation chez le bébé (depuis quand en prescrit-on ?)

    Pour le Crohn (tsss t’as fait une faute), le lien est effectivement bien démontré et pour avoir testé, la supplémentation aide significativement à réduire les symptômes (par contre mon médecin m’avait dit que c’était une ampoule par semestre, non par trimestre). (ZymaD)
    Ce serait d’ailleurs à cause du taux d’ensoleillement assez faible et de la carence en vitamine D qui en découle qu’il y aurait davantage de Crohn au Canada (pays où la prévalence est la plus forte). Bon, je suis pas sûre que cette carence suffise à elle seule, ni qu’on ait besoin de cette supplémentation aussi tôt dans la vie, mais c’est un autre sujet, que tu as un peu traité :) (et sur lequel je n’ai pas les compétences).

    Merci de tes recherches !

    • PerfectMum on 30/10/2013 at 00:16 a dit:

      Bonjour Mow ;)

      1) Faute corrigée!
      2) Après vérification l’ampoule de Zyma est par semestre, et celle d’Uvesterol par trimestre.
      3) euh… De rien!

      Merci à toi pour ton partage :)

  2. Yaya on 10/03/2015 at 09:32 a dit:

    Coucou
    Article intéressant et agréable à lire merci ! Je me suis reconnue un peu en toi, le côté étourdi. Perso je suis enceinte et je suis rentrée dans le 8ème mois. Ma sage femme m’avait prescrit une ampoule de vitamine D, Uvedose, au 6/7ème mois que je n’ai pas prise. Là j’ai fait quelques recherches et suis tombée sur le site de Julien Venesson qui conseille le Zymad en gouttes plutôt que l’Uvedose. Du coup j’ai acheté du Zymad et je vais commencer à me supplémenter, mieux vaut tard que jamais, même si je culpabilise beaucoup par rapport à cette histoire de schlérose en plaques.
    Je pense que c’est surtout nos modes de vie (travail en bureau, métro, etc.) qui fait qu’on a pas assez d’ensoleillement. Il faudrait travailler en extérieur quoi…

    • PerfectMum on 10/04/2015 at 13:08 a dit:

      Merci Yaya,
      Je suis désolée du délais, je viens seulement de refaire un petit tour par mon blog quelque peu abandonné par manque de temps et d’envie.
      il ne faut pas culpabiliser par rapport à la SEP, car il n’y a rien de prouvé! Cela se saurait si ceux qui ne prennent pas de vit D avaient plus de probabilité de faire la SEP :)
      Je te souhaite une belle fin de grossesse, si ce n’est pas trop tard, et une belle rencontre ! (Et si c’est ton premier bébé, et que tu en as envie, passe donc lire mon article sur les tabous de l’accouchement ;) )
      Bien à toi.
      PerfectMum

  3. Cyndell on 23/01/2016 at 07:14 a dit:

    Bonjour, ce que je pense de la vitamine D c’est simple: chaque mois , les futures mamans effectuent des tests sanguins et urinaires mais à aucun moment n’est prescrit sur l’ordonnance le dépistage du taux de vitamine D. J’ai pris une ampoule comme recommandé durant ma grossesse et aujourd’hui mon fils est hypersensible à la vitamine d. A deux mois, il a eu une pyelonephrite, a aujourd’hui presque 2 ans et tout un tas d’examens de passés, nous apprenons qu’il devra continuer à éviter le soleil (le comble pour un enfant issu de parents aux gènes espagnoles)… Et tout autre aliment complémenté… La chance est que j’ai pu l’allaiter jusqu’à ces 19 mois mais sinon comment aurais je fais. Il y a de plus en plus de cas en France malheureusement et cela pourrait être facilement évité.

  4. SOPHIE on 15/03/2016 at 10:43 a dit:

    Bonjour,

    Merci pour cet article qui permet une réflexion des parents sur la vitamine D à donner ou pas? à son bébé.
    Ma fille a développé une hypercalcémie et hyper-calciurie suite à la prise de l’uvesterol ADEC, heureusement étant née avec un petits poids de naissance (2kg690 à terme) elle a eu beaucoup d’examens poussés qui ont permis au bout de 3 jours de s’apercevoir du soucis, ce n’est pas le cas malheureusement de tous les bébés ! La maternité nous a donc conseillé d’arrêter l’UVESTEROL et orienté vers une néphrologue à NECKER, régulièrement ma fille a eu des prise de sang et des analyses d’urine à faire (aucun traitement) pour contrôler que tout rentrait dans l’ordre. Effectivement dès l’arrêt de l’uvesterol les taux sont rentré dans les normes ! Mais cela a pris des mois pour une prise de 3 jours d’uvesterol!!! Je n’ai donc plus jamais donné de vitamine D à ma fille qui a 2 ans et elle va très bien, je l’ai allaité jusqu’à 13 mois, je veille à ce qu’elle aille bien au soleil et que son alimentation soit saine.La pédiatre insistait pour reprendre l’Uvesterol malgré tout !!!
    Je suis aujourd’hui enceinte et je pense soit donner ZymaD ou rien à mon deuxième.

    • PerfectMum on 26/05/2016 at 08:52 a dit:

      Bonjour (et désolée du retard de réponse, mon blog est arrêté, j’y passe de temps en temps seulement).
      Je suis ravie de savoir que la solution (pourtant si simple !) pour votre fille a été trouvée.
      Je vous souhaite une belle grossesse :) Profitez-en, ça passe si vite !
      Amicalement.

Répondre à SOPHIE Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Post Navigation